Qatar Arabian World Cup : Fazza Al Khalediah, l’énorme surprise polonaise

07 octobre 2018

Photo scoopdyga.com

Fazza Al Khalediah (Jalnar Al Khalidiah) a créé une énorme surprise en s’imposant dans la Qatar Arabian World Cup. Doté d’un très bon numéro à la corde, le cheval polonais a d’abord patienté avant de gagner des rangs à la corde. Il s’est ensuite détaché facilement dans la ligne droite, remportant une franch victoire devant le français Khataab (Amer) et le qatari Ebraz (Amer). Le 4ans, entraîné par Michal Borkowski, n’avait connu la défaite qu’une fois, lors de sa dernière sortie, et encore il terminait deuxième ! Il avait auparavant aligné neuf victoires d’affilée en Pologne.

 

Comment ils ont couru

  • 1er – Fazz Al Khalediah : A patienté dans la seconde moitié du peloton avant d’entamer son rapproché à quatre cents mètres du poteau, une fois déboité. Il a pris rapidement l’avantage et s’est détaché à la fin, vivant sur son avance pour l’emporter nettement.
  • 2e – Khataab : A galopé au centre du peloton avant de progresser au Pavillon. N’a rien pu contre le vainqueur, malgré un bel effort dans les deux cents derniers mètres.
  • 3e – Ebraz : Bien parti, a évolué parmi les premiers. S’est montré courageux dans la ligne droite pour conserver la troisième place.
  • 4e – Gazwan : A évolué dans la seconde moitié du peloton prononçant son effort en pleine piste pour venir prendre la quatrième place.
  • 5e – Yazeed : A galopé parmi les derniers puis a fait un effort honorable dans la ligne droite, en pleine piste, pour venir accrocher la cinquième place.
  • 6e – Rodess du Loup : Parti à son rythme, a évolué parmi les derniers avant de prononcer un bel effort dans la ligne droite.
  • 7e – Rajeh : A eu un très bon parcours, à proximité des premiers, mais n’a pu se montrer vraiment dangereux dans la phase finale.
  • 8e – Mith’Haf Athbah : A patienté au centre du peloton, mais n’a pas pu inquiéter les premiers ensuite.
  • 9e – Taymour : Bien parti, a galopé au centre du peloton, avant de s’éteindre dans la ligne droite.
  • 10e – Mehdaaf Athbah : Bien parti, a évolué en troisième position, mais a cédé dans les trois cents derniers mètres.
  • 11e – Lightning Bolt : A galopé bien placé, mais s’est éteint dans la ligne droite.
  • 12e – Al Mouwaffak : A galopé parmi les derniers, mais n’a pu se montrer dangereux dans la ligne droite.
  • 13e – Tayf : S’est bien élancé et a galopé en sixième position, sans pouvoir accélérer dans la ligne droite.
  • 14e – Reda : A évolué au centre du peloton sans pouvoir accélérer à la fin.
  • 15e – Avonmouth : A galopé au nez au vent au centre du peloton. Etait déjà monté dans le tournant et était battu dès la fausse ligne droite.
  • 16e – Aaley Al Magam : A rapidement animé l’épreuve, mais s’est éteint dès l’entrée de la ligne droite.

 

Les réactions des entourages

Michal Borkowski (entraîneur de Fazza Al Khalediah, 1er)

« Le succès revient au cheval. C'est le meilleur cheval du monde. Depuis la Seconde guerre mondiale, c'est la première grande victoire internationale de la Pologne au galop. Mon équipe a fait un travail extraordinaire. »

Thomas Fourcy (entraîneur de Khataab, 2e)

« Khataab court très bien. Il a couru mieux que ce que je pensais, car je venais pour prendre une quatrième ou cinquième place. Je suis un peu surpris d'être battu par un cheval qui venait d'être deuxième en Pologne, mais les courses sont faites pour être courues et l'entourage du gagnant a eu raison de venir. Khataab a toujours été un vrai bon cheval. Il avait gagné son Gr1 et il ne l'avait pas volé. Il va partir en vacances, nous allons le préserver pour le ramener l'année prochaine si tout va bien. Je suis un peu déçu en revanche avec Al Mouwaffak, car il paraissait bien le matin. Mais la course a été vite aujourd'hui, et il n'a pas pris de moral sur les autres chevaux. Il n'a pas pu remettre un coup de reins pour finir. Il va certainement partir étalon. »

Julian Smart (entraîneur d’Ebraz, 3e, et Gazwan, 4e)

« Je ne connaissais pas le gagnant, mais bravo ! Pour battre ainsi les meilleurs chevaux du monde, c'est un crack ! Je pense qu'Ebraz a pris l'avantage trop tôt. Il n'a pas couru la préparatoire car j'avais l'impression d'en avoir trop fait l'an dernier avec lui. Aujourd'hui, j'étais juste fâché avec l'as à la corde, qui nous a obligés à aller trop de l'avant. C'est dommage, il revient lutter ensuite. Concernant Gazwan, Cristian Demuro m'a dit qu'il manquait d'une course. Nous repartons jeudi à Doha. »

Alban de Mieulle (entraîneur de Yazeed, 5e)

« C'était un jour sans. Nous n'avons pas d'explication. »

 

Le palmarès

Année         Lauréat                           Entraîneur        Propriétaire                                                            Jockey                 Temps

2018           Fazza Al Khalediah        M. Borkowski   Polska AKF SP Z.O.O.                                           P. Convertino      2’13’’22

2017           Gazwan                           J. Smart             S.E. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani   M. Guyon            2’11’’87

2016           Al Mourtajez                   T. Fourcy          Al Shaqab Racing                                                   J. Augé                2’08’’83

2015           Al Mourtajez                   T. Fourcy          Al Shaqab Racing                                                   J. Augé                2’10’’48

2014           Djainka des Forges         J. Smart             S.E. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani   C. Lemaire          2’11’’89