L'histoire du Grand Steeple-Chase de Paris

19 mai 2017

photo scoopdyga.com

Dimanche 21 mai 2017, Auteuil (Paris)


GRAND STEEPLE-CHASE DE PARIS (Gr1)


Steeple-chase sur 6 000 mètres pour tous chevaux de 5 ans et au-dessus, 850 000 €

Le Grand Steeple-Chase de Paris est la course d’obstacles la plus prestigieuse et la mieux dotée en France. Depuis 2011, son montant s’élève à 850 000 Euros, dont 382 500 Euros attribués au vainqueur, le solde étant partagé entre les six chevaux placés. En outre un trophée sera remis au propriétaire ainsi qu’un souvenir à l’entraîneur, au jockey et au cavalier d’entraînement du vainqueur.

Le « Grand Steeple » naquit à Auteuil le 25 mai 1874, sous le nom de « Grand National de France ». Ouvert aux chevaux de tous pays, il se voulait l’équivalent français de son glorieux aîné britannique, le « Grand National Steeple-chase » disputé sur l’hippodrome d’Aintree, près de Liverpool, depuis 1839.

En 1874, dix-huit concurrents s’alignèrent au départ de la course, un steeple-chase, handicap de 6 400 mètres avec vingt-deux obstacles et 38 700 F au vainqueur, une somme qui correspondrait à plus de 120 000 € en 2017. C’est un des trois chevaux venus d’Angleterre, la jument Miss Hungerford, qui l’emporta devant Dominus. Celui-ci fut distancé pour être passé en dehors d’un fanion et la deuxième place revint à Marche Mal. Cinq chevaux seulement achevèrent le parcours. Douze tombèrent et un fut arrêté.

En 1876, à la demande du conseil municipal de la Ville de Paris qui participait pour 10.000 F dans la dotation du prix, la course prit le nom de « Grand Steeple-Chase de Paris ».

N’ayant pas eu lieu de 1915 à 1918 et en 1940, la course sera disputée pour la 139ème fois en 2017.

En 1889, le vainqueur, Le Torpilleur, reçut une allocation record de 120 000 F (plus de 335 388 Euros), assez proche des 155 400 F (442 102 Euros) versés à Vasistas, le gagnant de la principale course plate, le Grand Prix de Paris.

Evolution des conditions
En 1890, de handicap le Grand Steeple devint une « course à poids pour âge » : 4 ans = 62 ½ kg ; 5 ans = 70 kg ; 6 ans et au-dessus = 72 ½ kg. En 1920, ces poids furent ramenés respectivement à 60 kg, 68 kg et 69 kg. En 1941, les 4 ans ayant été écartés de la course, les poids furent fixés à 62 kg pour les 5 ans et à 64 kg pour les 6 ans et au-dessus. Du fait du grandissement continu de l’homme, les poids ont été rehaussés. Actuellement les 5 ans portent 66 kg et leurs aînés 68 kg. Les 4 ans fournirent seize vainqueurs, le dernier en date étant Duc d’Anjou en 1932.

Dès 1890 avait été imposée une surcharge de 6 kg à tout vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris ou du Grand National d’Aintree. Réduite progressivement de cinq à deux kilos, cette surcharge fut supprimée en 1972.

Fixée à l’origine à 6.400 mètres, la distance du Grand Steeple fut dès 1875 ramenée à 6.000 mètres puis en 1889 portée à 6.500 mètres. En 1924 et 1925, elle fut allongée à 6.900 mètres. En 1926, retour aux 6.500 mètres. Nouvelle modification en 1969 et 1970 avec un raccourcissement à 6.300 mètres. En 1971, retour aux traditionnels 6.500 mètres et vingt-huit obstacles, mais seulement pour dix ans. Depuis 1981, la distance a été réduite à 5.800 mètres avec vingt-trois obstacles. Mais en 2014, elle est portée à 6.000 mètres.

Un peu d’histoire
Les chevaux entraînés à l’étranger ont gagné douze fois le Grand Steeple. Ce sont : 1874 Miss Hungerford, 1877 Congress, 1882 Whisper Low, 1883 Too Good, 1885 Redpath, 1888 Parasang, 1890 Royal Meath, 1893 Skedaddle, 1910 Jerry M, 1919 Troytown, 1925 Silvo et 1962 Mandarin. A noter que ce dernier était né et avait été élevé en France. Le dernier étranger placé est l’irlandais Captain Christy, deuxième en 1975.

Seulement deux chevaux ont remporté le Grand National à Aintree et le Grand Steeple à Auteuil. Il s’agit de Jerry M, vainqueur en 1910 en France et en 1912 en Angleterre, et Troytown, qui l’imita en 1919 et 1920. Pour sa part, le français Lutteur III, lauréat à Aintree en 1909, n’a pu faire mieux que se classer troisième du Grand Steeple en 1911. 

Trois chevaux seulement sont parvenus à remporter trois fois le Grand Steeple. Ce sont Hyères III (1964, 1965, 1966), Katko (1988, 1989, 1990) et et Mid Dancer (2007, 2011, 2012). Mais celui-ci est parvenu à se classer aussi une fois deuxième en 2009 et deux fois troisième en 2008 et 2013. 

Huit chevaux comptent deux victoires. Ce sont Wild Monarch (1878, 1879), Dandolo (1904, 1908), Ingré (1937, 1939), Lindor (1946, 1947), Huron (1969, 1970), Ucello II (1993, 1994), Kotkijet (2001, 2004) et Princesse d’Anjou (2006, 2008). 

Le Grand Steeple a été gagné par douze A.Q.P.S. (autres que de pur sang) : Isopani (1981), Jasmin II (1983), Otage du Perche (1986), Oteuil SF (1987), The Fellow (1991), Ucello II (1993, 1994), Ubu III (1995), Arénice (1996), Al Capone II (1997), First Gold (1998), El Paso III (2002) et Polar Rochelais (2010).

En 2002 la victoire a été attribuée à El Paso III arrivé deuxième derrière Double Car, celui-ci ayant été distancé après un contrôle ayant révélé la présence d’une substance prohibée dans le prélèvement biologique effectué sur lui à l’issue de la course.

Propriétaires

  • Le record appartient avec 6 victoires à Arthur Veil-Picard : Saint Caradec (1909), Blagueur II (1911), Ultimatum (1913), Fleuret (1935) et Ingré (1937,1939).

Viennent ensuite : 

  • La marquise de Moratalla (5 victoires) : The Fellow (1991), Ucello II (1993, 1994), Ubu III (1995) et First Gold (1998). 
  • Le marquis de Saint-Sauveur (4 victoires) : Ventriloque (1876), Wild Monarch (1878, 1879) et Maubourguet (1881). 
  • Jean Stern (4 victoires) : Canard (1905), Lindor (1946, 1947) et Cousin Pons (1961). 

Entraîneurs

  • Le record appartient avec six victoires à Bernard Sécly : Mon Filleul (1978), Katko (1988, 1989, 1990), Al Capone II (1997) et El Paso III (2002).

Viennent ensuite : 

  • Wallace Davis (5 victoires) : Dandolo (1904, 1908), Saint Caradec (1909), Blagueur II (1911) et Ultimatum (1913). 
  • André Adèle (5 victoires) : Sidéré (1958), Huron (1969, 1970), Giquin (1973) et Corps à Corps (1977). 
  • Léon Gaumondy (5 victoires) : Hyères III (1964, 1965, 1966), Haroué (1968) et Sir Gain (1985). 
  • François Doumen (5 victoires) : The Fellow (1991), Ucello II (1993, 1994), Ubu III (1995) et First Gold (1998).
  • Guillaume Macaire (5 victoires) : Arénice (1996), Bel la Vie (2013), Storm of Saintly (2014) et So French (2016, 2017).
  • Joseph Ginzbourg (4 victoires) : Agitato (1934), Fleuret (1935) et Ingré (1937,1939). 
  • André Fabre (4 victoires) : Fondeur (1980), Isopani (1981), Metatero (1982) et Jasmin II (1983). 
  • Jean-Paul Gallorini (4 victoires) : Chinco (1979), Kotkijet (2001, 2004) et Remember Rose (2009). 

Jockeys

  • Le record appartient avec cinq victoires à Jean Daumas : Xanthor (1959), Cousin Pons (1961) et Hyères III (1964, 1965, 1966).

Viennent ensuite : 

  • Max Bonaventure (4 victoires) : Fleuret (1935), Ingré (1937,1939) et Kargal (1943). 
  • George Parfrement (3 victoires) : Saint Caradec (1909), Blagueur II (1911) et Ultimatum (1913). 
  • Daniel Guiho (3 victoires) : Symbole (1942), Boum (1945)et Lindor (1947). 
  • Dominique Vincent (3 victoires) : Katko (1988), The Fellow (1991) et El Triunfo (1992). 
  • Jean-Yves Beaurain (3 victoires) : Katko (1989, 1990) et Al Capone II (1997). 
  • Christophe Pieux (3 victoires) : Line Marine (2003), Sleeping Jack (2005) et Remember Rose (2009).

Le plus jeune jockey ayant remporté le Grand Steeple-Chase de Paris est René Sauval. Né le 6 avril 1889, il avait dix-sept ans, un mois et vingt-sept jours quand il monta victorieusement Burgrave II le 3 juin 1906.