Les nouveaux gagnants de Maiden (31/10)

06 novembre 2017

Photos scoopdyga.com

Chaque semaine, nous vous proposons de revenir sur les gagnants des courses d’inédits et des maidens de la semaine précédente sur les hippodromes de France Galop, occasion de découvrir quelques-uns des champions de demain… Petite semaine aujourd'hui avec deux maidens seulement.

TOUJOURS (F2, photo ci-dessus), FRA par Galileo et Quetsche (Gone West)
Prix de la Plaisanterie (maiden, Pouliches de 2 ans, 1.800m gazon), Mardi 31 octobre 2017 à Chantilly

Propriétaires : Michael Tabor, Susan Magnier, Mayfair Speculators & Derrick Smith
Entraîneur : André Fabre
Éleveur : Écurie des Monceaux
Jockey : Pierre-Charles Boudot

Jumelé de deux inédites de l’écurie Fabre à l’arrivée de ce long maiden de quatorze pouliches. Vite bien placée, Toujours (Galileo) a attaqué à quatre cents mètres de l’arrivée puis elle a été menacée par sa compagne d’écurie Zendia (New Approach), qui est venue à sa hauteur à environ deux cents mètres du but, mais elle a alors produit une nouvelle accélération, en toute quiétude d’ailleurs, ce qui laisse entrevoir des capacités peut-être exceptionnelles.

Toujours a coûté 650.000 € à ses quatre propriétaires aux ventes Arqana d’août 2016. C’est une fille de Galileo, ce qui a fortement pesé dans la balance, issue de Quetsche (Gone West), gagnante du Prix Caravelle (L) à Toulouse puis du Prix de Royaumont (Gr3) à Chantilly sous la casaque de l’écurie des Monceaux et pour l’entraînement de Jean-Claude Rouget. La pouliche avait été achetée yearling pour 450.000 $ à Keeneland. Grâce à la vente de Toujours, le chiffre d’affaires réalisé par sa descendance passée aux ventes Arqana depuis 2012 a atteint 1,365 million d’euros.

Et alors comme par hasard, Quetsche est une fille d’une championne… allemande, une recette toujours prisée de l’écurie des Monceaux. Que Belle (Seattle Dancer) a gagné les Mille Guinées (Gr2) et le Prix de Diane (Gr2) allemands avant de prendre la deuxième place du Prix Ganay (Gr1) remporté par Astarabad. Avant Quetsche, elle a notamment donné le jour à un troisième du prix La Rochette (Gr3), Osidy (Storm Cat), qui fut ensuite exporté avec bonheur vers les Etats-Unis, où il était né.

 

GLOCKENSPIEL (M2), IRE par Teofilo et Morning Bell (Monsun)
Prix des Aigles (maiden, Poulains entiers et hongres de 2 ans, 1.800m Gazon), Mardi 31 octobre 2017 à Chantilly

Propriétaire : Godolphin
Entraîneur : André Fabre
Éleveur : Godolphin
Jockey : Mickaël Barzalona

Si les inédites vite au premier rang ont dominé dans la maiden des pouliches, les poulains ayant déjà couru qui ont choisi d'attendre ont eu le dessus chez les 14 partants de la version masculine. Parti lentement, Glockenspiel (Teofilo) s’est rapproché progressivement en pleine piste alors que Sandyssime (Camelot), qui avait galopé en retrait côté corde, avait bénéficié de circonstances plutôt favorables pour pouvoir prendre la tête à environ 300 mètres du poteau. Glockenspiel a semblé flotter un peu à mi-ligne droite mais il a fini par s’imposer sous les sollicitations de Mickaël Barzalona.

On notera que le troisième Dragon (Planteur) est venu de nulle part pour priver Assiro (Declaration of War) de la troisième place.

Glockenspiel avait fini troisième dans un même style pour ses débuts sur ce même parcours trois longueurs derrière Near Gold (Dansili), qui aurait été favori du Critérium de Saint-Cloud (Gr1), et tout près de Blue Link (Air Chief Marshall), sixième ensuite d’une Listed.

Le lauréat est un fils de Morning Bell (Monsun), pouliche inédite que Godolphin a fait saillir par un de ses étalons à Darley, Teofilo, puisqu’en tant que fille de Nadia (Nashwan), gagnante du Prix Saint-Alary (Gr1), c’est la sœur de six gagnants, dont un placé de Listed.